Comprendre et développer
la Personne, l'Entreprise, la Société
Mot de passe
perdu ?
Inscrivez-vous dans les communautés de votre choix pour accéder aux témoignages thématiques Créez votre CV citoyen !

Votre vision globale



Fabrice DURU

Fabrice DURU, responsable pédagogique, DGC (école de commerce et gestion)

Votre vision de la société et de l'entreprise en 1 phrase
Fabrice DURU, responsable pédagogique, DGC (école de commerce et gestion)
L'essentiel de votre point de vue en quelques lignes
La citoyenneté, c'est un savant mélange d'individu et de collectif
Le diagnostic que vous portez sur votre environnement professionnel, sur votre secteur d'activités, sur la place de la France en Europe et dans le monde
Un concept qui englobe deux ingrédients essentiels : des droits et des devoirs
Les pistes que vous proposez pour développer ensemble la cohésion sociale et la performance durable

S'engager au service de tous : des valeurs altruistes et un engagement concret

Le premier acte citoyen consiste à vouloir s'engager au service de tous. Pour cela, nous devons apprendre à comprendre le besoin du collectif. Cela permet ensuite de s'exprimer au nom de tous et de se placer en tant que représentant d'une assemblée. Cette délégation, cette représentation de l'ensemble par une personne est un principe de base des sociétés modernes.

Le second acte consiste à passer de l'intention à l'action. Il s'agit d'accorder un peu de notre temps si précieux, en faisant fi un moment de notre intérêt personnel et privé pour nous ouvrir sur le monde. Il nous faut apprendre à savoir dire à chacun de nos interlocuteurs "toi, oui, en cet instant tu es le monde !" pour nous pencher avec lui sur des questions qui intéressent la collectivité.


Agir librement

Il faut agir pour les autres, pour le collectif, pour se sentir appartenir au collectif, s'ouvrir sur autrui en conscience, et participer activement, directement (implication politique, associative, citoyenne.) ou indirectement (vote) à la vie de la Cité. La Cité, est un espace régi par des règles qui définissent des droits et des devoirs pour chacun. Je suis libre d'exercer mon droit de citoyen jusqu'à la limite de la liberté d'autrui en respectant le fameux adage : ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'autrui te fasse.

L'appartenance à la Cité induit aussi des devoirs ; la plupart sont finalement plus moraux que légaux, payer ses impôts reste le plus marquant ! Voter est également un devoir moral. Si beaucoup se demandent "A quoi bon voter ? ", les vraies questions à se poser sont "Que se passe-t-il si je ne vote pas ? Et si tout le monde adopte mon comportement ?" Si une personne avec qui je ne suis pas d'accord arrive au pouvoir, je n'aurai plus.qu'à me taire. Mais mon vote doit être responsable : si je vote pour n'importe qui, alors je risque de désigner celui qui .me fera taire pour longtemps !


Des ingrédients indispensables

La citoyenneté est un savant mélange d'individu et de collectif. Afin de faire fonctionner l'un avec l'autre, il importe de se doter de règles et d'institutions acceptées par tous et garantes des libertés de chacun (Parlement, Police, Tribunaux, Ecoles, Armée,.).


Une aspiration historique

La citoyenneté en Seine Saint-Denis s'entend comme partout ailleurs sur le territoire de France ou dans le monde, c'est une notion universelle, n'en déplaise à certains extrémistes qui voudraient la faire passer pour un concept exclusivement réservé aux peuples occidentaux, oubliant un peu vite qu'en 212 de notre ère, l'Empire romain octroyait la citoyenneté à tous les peuples d'Occident et d'Orient !

Alors la Seine Saint-Denis ? Un territoire à part ? Avec ses règles à part ? Où la citoyenneté et la liberté de chacun n'auraient plus le droit de s'exprimer ? Tout ceci, parce qu'une minorité de ces habitants, les « Caïds » et autres chefs de bandes, auraient décidé au nom de tous et sans consultation aucune de s'approprier ces territoires au mépris de toutes les lois de la République ?

Je ne le crois pas. Je crois, au contraire, que 90% des habitants de la Seine Saint-Denis aspirent à la citoyenneté et à la reconnaissance en tant que citoyens à part entière.


Un sens commun

Les émeutes de l'automne 2005 sont le plus triste constat d'un manque de repère et de certaines démissions de l'Etat au sens large, c'est-à-dire de nous tous qui regardons ces « Banlieues » comme une autre planète, intouchable, à laquelle on ne voudrait en aucun cas se frotter. Et pourtant, être citoyen nous impose de nous pencher sur nos difficultés urbaines et de réintégrer ces territoires dans ceux de la légalité républicaine mais aussi.de la Fraternité républicaine.

Alors, oui, la citoyenneté est la même pour tous ; c'est le sens de l' « égalité » de notre devise républicaine.


L'affaire de Tous

Les solutions sont exclusivement politiques, mais elles doivent venir de nous tous. Les responsables : parents, école, Etat, médias mais aussi soi même au quotidien en adoptant une attitude plus civile, plus respectueuse et plus responsable vis-à-vis de tous.
Contributeur : Fabrice DURU

Autres témoignages sur ce site

Copyright © Odis, 2005-2017 | Mentions légales | Inscription | Contact | Haut de page