Comprendre et développer
la Personne, l'Entreprise, la Société
Mot de passe
perdu ?
Inscrivez-vous dans les communautés de votre choix pour accéder aux témoignages thématiques Créez votre CV citoyen !

Votre vision globale



Jean-Louis Pierquin

Jean-Louis Pierquin, Vice-Président d'Arcelor

Votre vision de la société et de l'entreprise en 1 phrase
Jean-Louis Pierquin, Vice-Président d'Arcelor
L'essentiel de votre point de vue en quelques lignes
Face à l'immobilisme et la paralysie des réformes, des solutions existent.
Le diagnostic que vous portez sur votre environnement professionnel, sur votre secteur d'activités, sur la place de la France en Europe et dans le monde
Toutes les évolutions ont été, toujours, rendues possibles par un « dialogue » avec les tous acteurs.
Les pistes que vous proposez pour développer ensemble la cohésion sociale et la performance durable
Le dialogue est plus que débat et confrontation : il s'agit pour les acteurs de se mettre avec humilité et honnêteté intellectuelle dans la position de l'écoute active, du questionnement, et de la construction des solutions et de leur évaluation. Ce dialogue présuppose un cadre régit par des règles de gouvernance strictes, partagées et respectées.



Voyageant à travers le monde, j'y ai vu des problèmes analogues aux nôtres résolus. J'ai entendu les interrogations des « étrangers », j'ai vu leur incompréhension sur nos blocages. La fréquente attitude de déni dans notre pays, au nom de la sacro-sainte spécificité nationale (que certains appellent improprement un modèle) engendre souvent le refus de confronter les expériences.



La dimension d'ouverture à l'international est indispensable pour l'Odissée : par la nécessite d'intégrer le contexte mondial, par la connaissance des savoir faire des autres, par le partage avec d'autres régions dans d'autre pays, d'expériences de dialogue réussies.



Voilà nos priorités pour soutenir l'action de l'Odissée !

C'est devenu un lieu commun de dire qu'il faut mettre en oeuvre des adaptations majeures dans quasiment tous les domaines de la vie sociale pour faire face à une mondialisation dont il ne s'agit pas de savoir si il faut l'accepter ou non, mais d'abord si nous pouvons y jouer un rôle et y agir.



L'attitude d'anticipation proactive qui est la seule voie « pacifique » de changement n'est pas de mise. La lenteur de nos évolutions (certains parlent de blocage) crée une amplification des problèmes entraînant des conséquences toujours plus négatives pour bon nombre de nos concitoyens. Difficultés et désenchantement amènent progressivement au repli sur soi, à la désagrégation du lien.


Ce socle indispensable à la recherche de compromis pour réformer, s'affaiblit.

Les extrêmes se renforcent, prennent en otage l'expression politique en la radicalisant dans des discours idéologiques et populistes.


D'un autre coté, des expériences de changements ambitieux, difficiles, et réussis sont là dans tous les domaines. Des associations, des entreprises privées et publiques, des services de la fonction publique et des collectivités territoriales, des organisations du monde de la santé ont entrepris avec succès de changer dans contexte ou les divergences apparentes d'intérêt entre les acteurs étaient tout aussi importantes, apparemment insurmontables.


Le dialogue permet d'agir, il transforme les acteurs, il les rapproche. Osons le !

Si nous réussissons à en créer les conditions sur certains sujets, à notre modeste échelle, nous aurons rempli la mission que nous nous sommes fixée ! ! !
Contributeur : Jean-Louis Pierquin

Autres témoignages sur ce site

Copyright © Odis, 2005-2017 | Mentions légales | Inscription | Contact | Haut de page