Comprendre et développer
la Personne, l'Entreprise, la Société
Mot de passe
perdu ?

Promouvoir le CV Citoyen : un outil au service de l'intérêt général 
Intervention pour le 20ème anniversaire de l'Odissée le 20/12/2011

Quelques exemples pour commencer :
 
Un jeune qui s'engage dans son quartier dans le soutien scolaire et qui anime un groupe de bénévoles ne se prépare-t-il pas ainsi à prendre des responsabilités de chef de projet dans une entreprise ?
 
Une mère de famille qui se fait élire Présidente d'une association de parents d'élèves n'acquiert-elle pas des compétences pour animer des réunions, parler en public et gérer un budget ?
 
Malheureusement aujourd'hui les entretiens de recrutement sont parfois aseptisés.
 
Une des causes est la loi sur l'Egalité de Chances.
 
Ne vous trompez pas dans mon propos…
 
Je pense très franchement que cette loi est bonne et qu'elle a fait bouger la société française :
-      Il y a vraiment moins de discriminations aujourd'hui qu'il y a dix ans,
-      La diversité commence à être perçue comme source de performance dans la constitution d'une équipe.
 
Pourtant, comme souvent, cette loi a des effets pervers.
 
Comme les questions discriminantes sont interdites :
-      D'un côté, les candidats n'osent plus parler de leurs expériences personnelles
-      De l'autre, les recruteurs ne posent plus de questions sur la vie privée ;
-      De plus le débat actuel sur la généralisation du cv anonyme, qui est une mauvaise réponse à une bonne question,  a pour effet pervers :
d’inciter les candidats à aseptiser leurs curriculums vitae et à occulter certaines expériences personnelles … et sur lesquelles le recruteur n’a pas le droit d’investiguer.
 
 
Avec le "CV citoyen" on peut changer les choses et transformer la société
 
 
L'idée de base est simple ; c'est que:
 
"Tout engagement bénévole au-delà de l'expérience professionnelle peut générer des compétences qui méritent d'être prises en compte".
 
Aujourd'hui ces expériences extraprofessionnelles sont insuffisamment valorisées par les recruteurs et sont peu présentes dans les CV des candidats.
 
Le consensus social actuel défavorise celui qui a pris, à un moment de sa vie, plus de responsabilités dans le bénévolat que dans le salariat.
 
C'est assez paradoxal dans un monde épris de justice et en quête de sens.
 
Car aujourd'hui vous l'avez tous remarqué les valeurs montantes de la société française et celles de la Génération Y sont :
-          la reconnaissance,
-          l'égalité des chances,
-          la recherche de sens:
 
 
Nous venons de voir que la qualité du lien social est source d'efficacité économique
 
Le recrutement est le premier acte de management.
 
Le meilleur moyen de développer le sens de l'intérêt général est de valoriser clairement les engagements citoyens au moment de l'embauche.
 
Entre deux candidats de compétence équivalente, celui qui a démontré sa capacité à s'engager pour un intérêt collectif aura évidemment une capacité supplémentaire à s'investir dans son job et à rayonner autour de lui.
 
L'évaluation d'un candidat doit passer :
-          par la prise en compte de l’ensemble de son parcours, professionnel et personnel
-          et donc par la valorisation de toutes les compétences acquises au travers de celui-ci.
 
Pour réussir cette mise en valeur de toutes ces compétences, il y a 2 conditions :
-          d'une part le recruteur doit être formé à la recherche des compétences à partir des expériences les plus diverses des candidats
-          d'autre part les candidats doivent savoir promouvoir certaines expériences hors du champs professionnel qu’ils ne pensaient pas mettre en avant jusque là. 
 
 
 
L'idée du CV citoyen est née en 2009 d'un groupe de travail de l'Odissée, initié par Charlotte Duda, DRH de Stream International, ancienne Présidente de l'ANDRH et Pierre Farouz DRH d’Oracle, tous deux Membres du CA de l'Odissée et qui vont intervenir juste après moi. Ils ont été rejoint rapidement  par la Présidente de Syntec Recrutement Maryvonne Labeille, qui est présente dans la salle, plusieurs confrères comme Catherine de Verdière, Vice-Présidente de Syntec Recrutement, Françoise Dissaux-Doutriaux et moi-même.
 
Cette idée est devenue très vite un projet commun entre :
-          l'Odissée,
-          Le syndicat des cabinets de recrutement "Syntec Recrutement"
-          et l'Association nationale des Directeurs des Ressources Humaines (ANDRH)
 
 
Les objectifs de ce projet sont de :
 
-          Promouvoir l'importance des "engagements citoyens" dans la société française et dans le monde
 
-          de créer des outils permettant :
 
o   aux candidats de valoriser leurs expériences citoyennes dans leurs cv,
 
o   et aux recruteurs de rechercher les compétences acquises par ces expériences,
 
tout en respectant scrupuleusement la loi sur l’égalité des chances.
 
L'outil existe aujourd'hui :
 
Depuis quelques semaines chacun peut créer son "CV citoyen" sur le site d'Odissée, .
-          c'est un formidable outil pédagogique pour permettre au candidat de construire la partie citoyenne de son cv …
-          de gérer la confidentialité des éléments qu'il met en ligne,
-          et de valoriser, les parties qu'il souhaite, mettre en valeur auprès des recruteurs.
 
Il y de plus une interactivité entre le CV Citoyen et les modules de dialogue dont va parler ensuite Charlotte Duda.
 
 
En assurant la promotion de cette idée et de cet outil on obtient un bénéfice clair pour tous les acteurs :
 
-          Le candidat à tout à gagner à pouvoir valoriser dans son cv et dans les entretiens d'embauche ses engagements citoyens
 
-          Le recruteur, de cabinet de recrutement ou d'entreprise, peut découvrir chez les candidats dans leurs engagements citoyens des compétences qui n'étaient pas mises en valeurs dans la vie professionnelle.
 
-          Dans l'entreprise le CV citoyen peut-être pour le DRH un outil puissant de mobilisation des ressources humaines sur le collectif et l'intérêt général et pour le collaborateur un formidable outil de partage d'expérience
 
-          La société française a tout à gagner à voir émerger des générations qui s'engageront plus au service de l'intérêt général et du collectif.
 
 
 
François Humblot
Administrateur (et ancien Président) du Syndicat du Conseil en Recrutement/Syntec
 
 
 
Copyright © Odis, 2005-2017 | Mentions légales | Inscription | Contact | Haut de page