Comprendre et développer
la Personne, l'Entreprise, la Société
Mot de passe
perdu ?

Le partenariat Odis-Odissée
Organisation de la réflexion collective et éducation personnalisée du plus grand nombre

Vingt ans d’expérience de l’organisation du dialogue entre citoyens, salariés, clients, actionnaires, administrés, ont permis à l’Association Les Amis de l'Odissée (association loi 1901) et à l’Observatoire du Dialogue Social (centre d’étude et de recherche en Intelligence Sociale) de mettre au point le projet ODISSEE, Organisation du Dialogue et de l’Intelligence Sociale dans la Société Et dans l’Entreprise afin de promouvoir les valeurs et les mécanismes d'un dialogue responsable dans et entre les entreprises, les collectivités publiques, les associations et auprès des citoyens.

La dialectique sociale et sociétale déployée dans le cadre de ce projet repose sur les Modèles de l’Intelligence Sociale©[1] et autorise :

  • la construction d'un cadre de réflexion et de prise de parole légitime aux yeux de tous, serein, dépassionné, objectif, critique et constructif,
  • l’organisation rigoureuse d’une réflexion collective ouverte à grande échelle,
  • la construction de diagnostics approfondis partagés, la formulation de projets collectifs ambitieux,
  • la réalisation d’études sociographiques, cartographies territoriales et sectorielles de socio profils d’acteurs constituant des supports à la recherche collective des racines de la performance individuelle et collective,
  • le développement de la sensibilisation et de l’éducation citoyenne à travers la remise à chaque participant aux travaux d’étude d’analyses taxinomiques étalonnées l’éclairant sur ses forces et faiblesses intrinsèques et relatives ainsi que des propositions d’actions à mener pour renforcer son développement personnel,
  • la définition de cheminements vers une citoyenneté active spécifiques aux différents socio profils de personnes coexistant au sein des mêmes Sociétés, Entreprises et territoires.

Le principe des évènements de Odis – Odissée : rompre avec les communions collectives et les inféconds débats d’experts

Les manifestations événementielles se sont fortement développées ces 30 dernières années. Toute institution, qu’elle soit publique ou privée, a aujourd’hui la possibilité – et même le devoir – d’organiser des « temps forts » pour mobiliser ses publics autour du lancement d’un nouveau produit, de l’inauguration d’un bâtiment, de la réflexion sur son secteur d’activités, etc.

Ces événements sont souvent des lieux de publicité et de réseautage et se réduisent à des instants de « communion collective », plutôt qu’à de véritables confrontations constructives des idées et d’arguments de fond. On met davantage l’accent sur le graphisme des invitations, le prestige du lieu, le nombre de partenaires officiels, la renommée des intervenants, etc., plutôt que sur le contenu réel des échanges. On se prive d’une véritable capacité à éveiller la conscience des participants à une compréhension plus fine du sujet traité. Le plus souvent, les interventions de personnalités à la tribune se succèdent et se juxtaposent sans être coordonnées et enchaînées. Chaque spécialiste déroule sa vision. Dans le meilleur des cas, il doit affronter la disputation des autres invités à la table ronde, mais celle-ci est souvent de circonstance et l’on se quitte sur des positions qui n’ont pas foncièrement évolué. Lorsque le sujet est pointu, les experts peuvent même se quereller sans forcément s’assurer qu’ils se font bien comprendre par la salle. Le débat peut alors donner l’impression d’un choc de points de vue qui se valent. L’animateur, quant à lui, se cantonne souvent à un rôle de Monsieur Loyal qui garantit le respect du temps de parole, sans faire systématiquement le lien ni rechercher une cohérence globale entre les prises de paroles. 

La contribution du projet Odissée à la sémiocratie : organiser la réflexion collective et promouvoir l’engagement citoyen

L’Odis et l’Odissée proposent aux organisations publiques et privées de déployer des modules de dialogue, selon la méthode d’orchestration, de préparation, d’animation et de suivi mise au point et expérimentée par l’Odis depuis 20 années, pour construire des diagnostics et des projets collectifs afin de contribuer à l’émergence d’une sémiocratie.

Afin d’accroître l’utilité des événements pour chaque participant, l’Odis introduit une forte dimension participative au moyen d’une méthode éprouvée. Qui songerait en effet à circuler en automobile sans maîtriser le Code de la route ? Il est tout aussi fondamental de connaître et respecter le Code du débat pour entrer sur les autoroutes du dialogue.

Cette méthodologie suppose de préparer soigneusement l’événement en impliquant les participants en amont, puis en aval à travers un suivi. Un questionnaire est ainsi adressé aux inscrits, permettant de recueillir leurs diagnostics, leurs propositions et leurs bonnes pratiques sur le thème concerné.

Le déroulement type des événements

En introduction de l’événement, les résultats collectifs du questionnaire préparatoire sont restitués au public, sous une forme agrégée et anonymisée (aucune réponse individuelle n’est mise en exergue ; personne ne sait qui a dit quoi). L’objectif est de présenter la diversité des visions et des vécus sur un même sujet. Chaque participant prend alors conscience que son point de vue est représenté sans être unique et que le point de vue d’autrui,est parfois radicalement opposé. La reconnaissance préalable de la diversité accélère l’entrée dans un débat fécond qui ne verse pas dans la démagogie ou le non-sens.

Dans les événements Odis - Odissée, les experts du sujet ne sont pas à la tribune, tels les « sçaventeaux » que décrivait Montaigne jadis, mais dans la salle comme les autres citoyens et interviennent ponctuellement pour recadrer les choses si des contrevérités venaient à être énoncées. Ils sont les garants du contenu des échanges. L’animateur ne prend pas les traditionnelles « questions de la salle » en fin d’exposé mais donne la parole au public pendant tout l’événement pour qu’il exprime ses positions, arguments et propositions en considérant que parmi le public figurent de nombreuses personnes pourvues d’une expertise ou expérience utile à exposer au collectif.

A l’Odissée, les débats aboutissent à un partage du diagnostic et à un désir de construire ensemble un projet collectif dans lequel chacun aurait sa place. Les intérêts individuels ne sont pas reniés, mais inclus et dépassés dans l’intérêt général, qui va plus loin. Aussi les débats donnent lieu à des propositions concrètes pour changer les choses, dont certaines sont immédiatement applicables par les participants eux-mêmes dès l’issue des échanges. Un compte-rendu, orienté vers l’opérationnel, est rédigé et remis à chaque participant et chaque partie prenante. L’Odissée cherchera à pérenniser l’événement en organisant un suivi, soit au travers d’un cycle de débats thématiques, soit au sein d’une Antenne territoriale.

Chaque module de dialogue promeut l’engagement citoyen sous toutes ses formes, c’est-à-dire la mise en application de valeurs humanistes, à travers notamment la dynamique du CV citoyen.

 

[1] La grille d’analyse de l’identité collective présentée dans le présent rapport est la septième famille des Modèles de l’Intelligence Social posés par l’Odis.

 

Copyright © Odis, 2005-2017 | Mentions légales | Inscription | Contact | Haut de page