LH Forum
 
?
Inscrivez-vous dans les communautés de votre choix pour accéder aux témoignages thématiques Créez votre CV citoyen !

Formulaires de témoignage

Manger mieux

Vos opinions et suggestions sur le manger mieux

Quatre questions pour indiquer où en est, selon vous, la France dans ses tentatives d’aider les hommes à MANGER MIEUX chaque jour (en termes de pratiques, habitudes, culture, contexte, savoirs, moyens…).

Autres sites de publication

PrénomNomTémoignage
Date
En quoi la France y parvient-elle déjà ?
1Normes de sécurité Sensibilisation pédagogique Culture citoyenne historique et en renouveau face à des problématiques de santé, gaspillage, budget de crise Soutiens à certaines pratiques plus durables (mais sans rapport avec les subventions de la PAC aux grandes surface). Affichages en progrès : les codes couleurs votés en 2015 mais les obligations d'affichages légales trompent encore le consommateur par manque de clareté (nuances entre arôme naturel vanille, arôme de vanille etc)16/09/2015
2de plus en plus de produits bio un mouvement végétarien, voire vegan, et en tous les cas flexivore, qui perce. De plus en plus de personnes, généralement d'un milieu social favorisé, sont conscientes des conséquences du changement climatique, de l'explosion démographique et de la gravité des enjeux environnementaux. De plus en plus de personnes sont conscientes de la situation dramatique des animaux, qui ne bénéficient pas des progrès du siècle, mais le payent de leur vie et souffrances intenses, dans l'indifférence, l'ignorance ou le déni de la situation.15/09/2015
3La France affiche des intentions d'une meilleure alimentation, d'une meilleure santé mais, en réalité les dispositions adoptées vont en sens inverse.13/09/2015
4Ce n'est pas un sujet en France. La pression des agriculteurs d'une part et de la grande distribution omnipotente d'autre part rend très difficile l'émergence d'un manger mieux ensemble.11/09/2015
5Développement des circuits court, vente à la ferme...11/09/2015
6en permettant à des structures privées ou associatives de proposer des solutions innovantes basées sur le développement local.11/09/2015
7Pays où culturellement la gastronomie et la cuisine sont importantes, donc un avantage fort pour comprendre l'enjeu du manger mieux11/09/2015
8Mise en valeur du bio et des produits locaux dans les supermarchés11/09/2015
9Grâce à l'économie sociale et solidaire10/09/2015
10embryon d'éducation à la nutrition dans les écoles prise de conscience d'une catégorie socio pro élevée des enjeux du mieux manger redécouverte des produits locaux de qualité via la vente directe producteur consommateur développement des magasins bio10/09/2015
11Bonne qualité de l'alimentation en général.10/09/2015
12Elle mène des actions d'information et de prévention. Les services de l'Etat se penchent sur l'agroécologie, seule possibilité selon moi de préserver à la fois la qualité des produits et la fertilité des sols et la biodiversité à long terme. Le premier enjeu du manger mieux n'est pas dans la présentation du produit final mais dans la préservation des ressources locales de qualité et des sols dont ils sont issus.10/09/2015
13Culture du repas structuré. Importance de la nutrition (sociale, conviviale, culturelle, patrimoniale, humaniste...) La modernité dans les usages ne fait pas disparaître cette tradition benefique mais "l'adapte"09/09/2015
14ETIQUETAGE DES PRODUITS, TRACABILITE09/09/2015
15La mise en place de filières et de labels09/09/2015
16Des efforts importants ont été fait vis à vos des scolaires, mais le chemin est encore long.09/09/2015
17Autoriser sur les marchés les légumes et fruits visuellement "non conformes", non calibrés09/09/2015
18elle fait de la publicité "manger 5 fruits et légumes par jours" ect09/09/2015
19Qualité des produits, culture gastronomique, cantine et resto U varié09/09/2015
20La culture de se mettre à table et de beaucoup cuisiner09/09/2015
21- dans sa culture gastronomique en général en partant du repas familial à l'excellence d'un repas : nombreux restaurants, avoir faire culinaire français... - dans l'existence de marché dans les villes ou l'on trouve des produits frais - dans l'émergence timide de production biologique09/09/2015
22De la sensibilisation est régulièrement faite sur les bienfaits du mieux manger. Aides financières des producteurs/produits locaux Culture du marché de fruits et légumes09/09/2015
23Une agriculture plus saine , des agriculteurs qui vont vers le bio .09/09/2015
2409/09/2015
25Dans les écoles des menus plus équilibrés, la sensibilisation auprès des jeunes est essentielle car c'est eux qui sont concernés par tous ces enjeux d'avenir. La France parvient aussi a manger mieux grâce à l'union européenne qui vient aider les agriculteurs d'un côté, qui réglemente les échanges ainsi que les productions.09/09/2015
26- développement des circuits courts - développement des filières "bio" - développement de produits "Vegan" et "végétariens"09/09/2015
27Meilleur controle des filières de production et de diffusion09/09/2015
28suit les directives européennes09/09/2015
29la communication sur l'hygiène de vie, les enjeux via les médias09/09/2015
30Le développement des filières courtes locales (paniers de légumes), marchés, agriculture biologique et émission de cuisine ou l'on met en avant la qualité des produits et la diététique. Les Français commencent à prendre conscience qu'ils mangent trop et mal. Certains industriels, sous la pression des consommateurs font quelques efforts (- de sel par exemple).09/09/2015
31développement des filières bio, encore faibles mais existantes09/09/2015
32Par la promotion du "Manger local", les petits agriculteurs offrant la possibilité aux consommateurs d'acheter chaque semaine un panier dans lequel on va trouver un assortiment de ce qui a été récolté dans la semaine écoulée: diversité et fraîcheur. Je ne crois pas du tout que l'industrie alimentaire s'intéresse au Manger mieux: introduction de conservateurs, arômes articifiels, exhausteurs de goût et autres produits chimiques dont on ne connait pas les conséquences à long terme sur la santé de l'être humain.09/09/2015
33Nombre grandissant de consommateurs de bio ou de proximité08/09/2015
34On trouve de bonnes initiatives parmi les jeunes qui ont pris conscience de ce problème, par nécessité mais aussi par choix. (mise en commun de terres, de pratiques, permaculture...)08/09/2015
35Beaucoup de communication sur le sujet et tous les acteurs de la santé sensibilisent sur le sujet08/09/2015
36La culture gastronomique héritée du passé, son assise partiellement "méditerranéenne" et la persistance du repas traditionnel pris en famille comme norme, sinon comme pratique effective, sont, pour la France des atouts qui participent au "manger moins mal qu'ailleurs".08/09/2015
37PNNS, FNAB, labels (AOP, IGP, AB)08/09/2015
38* Quelques campagnes publicitaires. * Semaine du goût.08/09/2015
39- Par une tradition culinaire et la préservation d'un savoir-faire - Par des agriculteurs qui choisissent un mode de production alternatif (bio, agro écologie, préservation de semences paysannes etc.) - Par des des efforts de santé publique - Par des consommateurs-citoyens qui pèsent par leur choix - Conscience et méfiance des OGM08/09/2015
40Education des jeunes au Manger Mieux Semaine du goût Campagne de sensibilisation Manger, Bouger ; 5 fruits & légumes par jour08/09/2015
41En proposant au consommateur des gammes de produits locaux, du terroir, bios... En menant des campagnes de communication (manger bouger)08/09/2015
42MONTEE EN PUISSANCE DANS L OPINION DE CES PREOCCUPATIONS08/09/2015
43prise de conscience, danger d'une mauvaise alimentation (obésité croissante), soutien aux agriculteurs & éleveurs, contraintes d'équilibre économique imposées aux transformateurs & distributeurs08/09/2015
44publicités pour manger 5 fruits et légumes par jour, faire du sport08/09/2015