<strong>La santé et le citoyen</strong>
Impliquer le citoyen dans
la gestion de sa santé et
la co définition des politiques publiques
?

Audition de M. Hubert Isnard, Institut de Veille Sanitaire, le 9 février 2009           

L’IVS est investi d’une mission de vigie impliquant une approche pluridisciplinaire et transversale. Il constitue un observatoire privilégié pour comprendre les défis en termes de santé publique, non seulement par rapport aux « crises », mais aussi par rapport aux difficultés structurelles, qui paradoxalement semblent plus difficiles à prendre en main

 

 

 

 

 

 

Le champ de la santé publique français a été bouleversé ces dernières années par une série de crises (sida, hormone de croissance, ESB…) qui a fait parlé de « faillite de la santé publique ». Historiquement, en France, la veille sanitaire et la sécurité sanitaire se sont structurées de façon séparée : cette dernière tombe sous l’escarcelle de l’Etat, alors que la première relève de la responsabilité d’un certain nombre d’agences, comme l’Institut de Veille Sanitaire. Ces dernières années, la gestion des crises a globalement progressé, et celles-ci sont moins « subies » que par le passé (meilleure capacité de réaction, mobilisation de l’expertise…). Les épreuves traversées par l’IVS en termes de prévention en santé publique permettent de mieux cerner les enjeux de plusieurs thèmes ayant grand intérêt pour le groupe : l’éducation pour la santé et ses limites, l’impact des décisions d’aménagement du territoire, la construction de la responsabilité collective. L’abordage de problèmes complexes et plurifactoriels invite à trouver aussi bien des entrées collectives (en termes politiques) qu’individuelles (en termes d’éducation et de comportements).