<strong>La santé et le citoyen</strong>
Impliquer le citoyen dans
la gestion de sa santé et
la co définition des politiques publiques
?

Audition de Gérard Salem, Professeur en géographie de santé, Paris X Nanterre - Le 15 décembre 2008Exploration des liens entre dynamique territoriale et dynamique sanitaire

A travers une approche en géographie de santé, Gérard Salem explore l’incidence des facteurs socio-économiques et environnementaux sur la santé dans les différents territoires de l’hexagone. Ce prisme permet de faire une claire distinction claire entre « santé » et « système de soins », et par là même de réintroduire la dimension politique, et donc la participation citoyenne.

 

 

 

 

 

L’hexagone est considéré à tort comme un territoire « homogène », alors qu’il présente une hétérogénéité très forte en termes de santé publique. Celle-ci s’explique en grande partie par des facteurs d’ordre économique, environnemental, social (notamment l’éducation), entre autres, observables de façon claire dans les trente dernières années. Il existe donc une corrélation importante entre les dynamiques territoriales et la dynamique sanitaire. Pour cela, il est donc très important de ne pas apporter des solutions biomédicales là où les problèmes sont d’ordre socio-économique et appellent des solutions d’ordre politique. Distribution des ressources, recherche de l’efficience, politique d’aménagement du territoire, coordination des politiques publiques sont autant de domaines qui exigent la consolidation d’indicateurs permettant de mieux connaître les réalités du terrain, et, surtout, la tenue d’un débat politique permettant d’impliquer chaque citoyen afin de dépasser les intérêts particuliers et prendre les décisions qui s’imposent dans la transparence.