<strong>Les Associations et le citoyen</strong>
Comprendre et développer
l'engagement citoyen
?

Audition de Jean-François Chantaraud, Délégué Général, l'Odissée- le 10 juin 2009Eléments de réflexion pour cartographier l’univers des associations, vecteurs légitimes de la transformation sociale - le 10 juin 2009

A la tête de l’Observatoire du Dialogue et de l’Intelligence Sociale, Jean-François Chantaraud a forgé au cours des vingt dernières années des indicateurs et une métrologie permettant d’explorer les relations entre les personnes par le truchement d’enquêtes réalisées à partir de questionnaires dits « d’intelligence sociale » (QIS).

Dans cet exposé, il a livré les principales tendances issues des analyses conduites par l'ODIS sur la société française. Les participants ont ainsi pu amorcer la réflexion sur les pistes à suivre pour explorer l’univers des associations, en tenant compte de sa grande diversité, afin d’inventer des modes d’élaboration de diagnostic partagés et de projets communs.

Notre société souffre de problèmes systémiques difficiles à désamorcer : le règne des intérêts particuliers et des réseaux se solde par une incapacité structurelle à produire des diagnostics partagés et rend de plus en plus difficile la construction de projets collectifs. De ce fait, les blocages persistants se renforcent, étouffant toute initiative de changement et d’innovation, ce qui se traduit par une perte de performance économique et sociale.

Dans ce contexte, les associations représentent potentiellement une clef de la transformation sociale, car leur capacité d’écoute leur confère une énorme légitimité en tant que vecteurs du changement auprès de la population. Elle doivent cependant se munir d’une méthode afin d’inventer des modes d’élaboration de diagnostic partagés et de projets communs. L’objet de l’intervention de M. Chantaraud a été de présenter dans un premier temps le résultat de ses analyses concernant cet état de fait, pour ensuite ouvrir la réflexion sur les éléments indispensables à la construction des processus dialectiques qui permettront d’opérer deux sauts qualitatifs substantiels : la prise de conscience et la prise en main des questions d’intérêt général.